Accueil > Forum Social Européen de Paris > Forum Social européen de Paris. Séminaire SMSI. La campagne CRIS pour le (...)

Forum Social européen de Paris. Séminaire SMSI. La campagne CRIS pour le droit à la communication. Intervention de Myriam Horngren.

mardi 18 novembre 2003, par Bruno JAFFRE

FORUM SOCIAL EUROPEEN - BOBIGNY - jeudi 13 novembre 2003

Séminaire SMSI : pour une alternative au dogme néolibéral

voir présentation du séminaire

La campagne CRIS

Nous vous présentons ici les commentaires des différentes diapositives qui devaient illustrer l’exposé.

Slide 2
La campagne CRIS "Communication Rights in the Information Society"/"Droits a la communication dans la Societe de l’Information" a ete demarre en Novembre 2001 par la Plateforme pour les Droits a la communication, un reseau d’ONGs internationales travaillant au niveau des media et de la communication. La campagne a ete lance au depart en tant qu’effort mobilisateur en reponse au Sommet mondial sur la societe de l’information.

Slide 3
La Vision de CRIS
Notre vision de la « société de l’information » est basée sur le droit de communiquer à fin d’étendre les droits de la personne et améliorer la vie sociale, économique et culturelle des personnes et des communautés

Slide 4
La campagne a juge bon de se concentrer sur certains aspects du debat autour de la societe de l’information :

- Diversite des media
- Le savoir et le domaine publique dans les domains de la Communication et la Culture : copyright and patents, open source and open content, public domain and fair use, indigenous knowledge
- Acces equitable et abordable a l’information et la communication
- Les questions securitaires : vie privee, personal data protection, censure, liberte d’expression et surveillance

Slide 5
Pour la campagne CRIS et ce depuis le depart, le sommet est un moyen et non une fin en soi. Pour nous il est clair que les enjeux auxquels nous faisons face sont bien plus amples et ne peuvent pas etre en fait reellement pris encomptes de maniere serieuse dans un environement tells que le sommet. Cependant celui-ci, surtout au debut du projet offrait un point de depart prometteur pour qu’un bon nombres de sujets soient abordes dans un environement international. Pour ceux qui etaient presents au debut de la campagne, il etait clair que la societe civile devait take the lead pour assurer une vision de la societe de l’information avec les personnes en sont centre. Le sommet offrait un forum non-negligeable pour promouvoir cet objectif. Notre but etait d’elargir le focus du sommet au dela des discours technologiques et dotcomien de la breche digital pour inclure en particulier les media et autres moyens de communication ainsi qye d’encourager une participation de groupes de la societe civile plus large.

Slide 6 :
CRIS et le Sommet mondial sur la societe de l’information
De nombreux sommets se sont deja tenus par le passé, tels que le sommet de Rio sur l’environement, la Conference des Femmes a Beijing. Le Sommet Mondial sur la societe de l’information est suppose etre le dernier sommet des grands sommets des Nations Unies, tells que nous les avons connu jusqu’ici. Il prendra part en 2 temps, la premiere partie a Geneve en December 2003 et a Tunis en 2005. Son but est de developer un sommet qui " …devrait déboucher sur l’élaboration, d’une déclaration d’intention politique claire et d’un plan d’action concret pour que la société de l’information puisse atteindre les objectifs qui sont les siens, compte dûment tenu de tous les intérêts en jeu. La portée et la nature de cet ambitieux projet nécessiteront l’établissement de partenariats stratégiques avec des entités des secteurs public et privé." Un model de tripartisme et de democracie, le reve etait lance. Mais dans la realite d’un processus onusien, le reve est reste le reve…

Slide 7 :
Depuis juillet 2002 se sont deroules 3 reunions preparatoires, 4 reunions regionales, plus depuis juillet un serie de reunions toutes plus exceptionelles les unes que les autres. A la veille du sommet un accord sure et stable sur la participation de la societe civile dans le sommet n’a pas toujours ete clairement etabli, ou en tout cas, les regles ayant change tellement souvent, personne ne fait plus reellement confiace au discours official.

Au niveau du contenu, les gouvernements discutent encore le projet de declaration et le plan d’action risque d’etre en fait reporte a la seconde partie du sommet pour Tunis en 2005.

L’analyse que nous, a CRIS, en faisons est relativement clair. Bien que des efforts notoires ont ete fait depuis le debut des negociations il y a 1 an et demi, ¨un focus sur la "brèche digitale" au détriment d’autres formes de communication, un accent prononcé sur une politique de libéralisation et dérégulation des marchés des TICs, un focus quasi-unilaterale inquiétant sur les politiques sécuritaires, et une déclaration qui souvent se contredit, signifie que nous nous attendons a retrouver tres peu de nos preoccupations representes dans la declaration de principes ou dans le plan d’action final.

Slide 8 :
Cependant il serait faux de dire que la campagne n’a rien acheve lors de son travail autour du sommet jusqu’a present.

Un discours officiel reconnaissant l’importance d’un possible droit de communiquer, comme le montre un discours officiel de Kofi Annan en mai dernier Des millions de personnes dans les pays les plus pauvres du monde sont encore exclues de ce « droit de communiquer" ainsi qu’une declaration par la Commission Europeenne qui declarait que « Le sommet devrait renforcer le droit de communiquer et d’accéder à l’information et à la connaissance ».
Commission européenne, le 22 mai 2002

Slide 9 :
Ensuite des gains pour la campagne au niveau du processus official ont ete certaines possibilites d’observation et dinterventions en pleniere et dans certains groupes de travail gouvernementaux, une perspective droit a la base de la declaration qui etait au depart completement absente et l’incorporation et la reconnaissance de la communication comme un processus brasique a toutes societes. Nous esperons que ces gains seront maintenus dans le document final.

Slide 10 :
Enfin mais surtout, c’est au niveau du travail au sein meme de la societe civile que l’experience, des fois douloureuse, des derniers mois a ete vraimment positive. Pour la premiere fois des groupes de part le monde, CRIS inclu, travaillant tous sur la communication et l’information se sont retrouves dans une situation ou nous devions tous travailler ensemble. Ca n’a pas ete sans ses difficultes, mais profondement necessaire a l’etablissement d’un mouvement qui doit s’assurer qu’une reelle reflexion prenne forme a l’interieur mais surtout a l’exterieur du Sommet, dans des arenes tels que les forums sociaux et s’assurer que la ghettoisation de la "societe de l’information" prenne fin.

Slide 11 :
Cependant il est clair pour nous que le sommet en decembre ne delivrera rien de plus qu’une dissertation mediocre d’eleve de premiere annee en etude de communication, comme le dit si bien Cees Hamelink.
Donc, c’est avec d’autres que CRIS s’est allie pour organiser le Forum mondial sur les droits de la communication, le 11 decembre a Geneve en parrallele au Sommet.

Slide 12 :
la rationale pour le forum est celle des droits a la communication, un concept flou et pourtant qui doit etre explore. Donc : Quel est le point commun entre la surveillance électronique, le processus de concentration des médias, l’incapacité à résorber le "fossé numérique", la privatisation du savoir dans le domaine public et l’absence flagrante des pauvres dans les médias grand public ? pour ne citer que quelques examples.

Slide 13 :
Pour nous, l’importance croissante de la communication au sein de la société, de la culture, de la politique, de l’économie et ¨les tentatives des gouvernements puissants et des multinationales de les contrôler pour préserver leurs propres intérêts

Slide 14 :
Le forum se veut donc in lieu d’instigation de reponses pratiques a ces menaces ainsi qu’un effort positif d’exploiter le potentiel des TICs nouvelles et traditionelles.

Slide 15 :
les 4 themes qui seront presentes lors du forum sont : Communication et pauvrete, communication et droits de la personne, communication, propriete intellectuelle et commerce, communication confits et paix. Des experts du Sud et du Nord nous rejoindrons donc a Geneve. Nous esperons vous y voir nombreux aussi.

Myriam Horngren pour CRIS

Pour plus d’informations sur le Forum sur notre site web

Plus d’informations sur la campagne CRIS sur notre site web